VOEUX 2018


Madame le Maire et le Conseil Municipal vous présentent leurs meilleurs voeux pour l'année 2018.

Discours de Madame le Maire

Vœux 2018

Bonsoir à toutes et à tous,

Le Conseil Municipal et moi-même sommes très heureux de vous accueillir pour cette cérémonie traditionnelle des vœux.

Je dois tout d’abord excuser les absences de Mr Jimmy PAHUN, notre député qui sera avec nous pour la St Gildas et Mr Pierre CLAVREUIL, Sous-Préfet de Lorient qui aurait souhaité être des nôtres mais qui est retenu par son emploi du temps sur le continent, il a promis d’être avec nous l’an prochain.
Excusé Philippe LE FUR, problème de santé

L’année 2017 a connu son lot de joie et de deuil pour nos familles. Toute la communauté houataise s’est à nouveau réunie dans la peine lors de la disparition de plusieurs d’entre nous, jeunes ou moins jeunes. Je souhaite que les familles aient ressenti l’amitié de chacun d’entre nous.

En ce qui concerne l’action de l’équipe municipale, le journal communal à la mi année a repris l’ensemble des réalisations depuis le début du mandat. Comme indiqué sur la carte de vœux, nous avons le souci chaque jour de conforter ou de construire l’avenir de notre île. Il passe d’abord par le maintien de l’école et du collège. Sans ces 2 structures, il serait illusoire et vain d’attirer sur Houat jeunes et familles garants d’un niveau d’activité suffisant sur l’île.

Faire face aux évolutions démographiques paraît plus que nécessaire.

Certaines bonnes âmes (Il y en a à Houat) regrettent parfois que nous n’ayons pas poursuivi le projet d’une structure d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes à la place des logements destinés aux familles.

C’est méconnaître une double réalité :
1-    L’Agence Régional de Santé n’autorise plus depuis plusieurs années l’implantation de ces accueils en dehors des agglomérations importantes,
2-    Le prix de revient d’un tel hébergement excéderait les moyens de la plupart d’entre nous (2000 à 3000 € le mois)

Nous devons donc tout faire pour que le centre Communal d’Action Sociale perdure ainsi que le SSIAD et ce malgré une évolution très variable du nombre de personnes prises en charge.
Que Le Personnel médical, Médecin, Kinésithérapeute, Ostéopathe, Podologue, Opticien, personnel du CCAS et du SSIAD soit remercié pour la qualité des soins dispensés.
Nous avons été ravis en 2017 de voir cette équipe renforcée par de nouvelles intervenantes et confortée par la signature du contrat local de santé que nous allons continuer à parfaire.
Le devenir de Houat passe également par le développement d’une politique de l’habitat soutenue par la communauté de commune et dans le cadre de l’application de notre nouveau plan local d’urbanisme. Outre les 4 maisons déjà livrées en 2016, la restructuration du bâtiment mairie permettra la mise en location de 2 appartements en duplex ouverts aux familles des actifs de la commune.

Un projet de petit lotissement aidé de 2 maisons pourra être proposé également aux Houatais souhaitant investir dans leur logement à prix maîtrisé.
L’avenir de Houat réside aussi et surtout dans la pérennité du port St Gildas.

En 2018 nous aurons à décider de l’évolution de sa gestion sachant que des travaux très lourd devront être entrepris sans délai afin de protéger et conforter les installations existantes. Les premières études laissent présager à environ 4 millions d’euros l’ensemble des travaux les plus urgents.

Les derniers coups de vent subits en cette fin d’année ont bien démontré qu’il était urgent de sécuriser l’embarquement et le débarquement des passagers et des marchandises.
Enfin le devenir de Houat passe également par la vie économique de l’île. Outre le dynamisme des pêcheurs, des artisans et des entreprises installés chez nous, nous devons compter aussi sur les capacités d’accueil en hébergement et restauration. Nous n’avons pas toujours à Houat une réputation sans tache pour nos visiteurs et ce à toute saison. Des progrès peuvent être réalisés.
Sans le tourisme, nos commerçants auraient beaucoup de mal à rester ouverts toute l’année pour les résidents permanents. Afin d’augmenter nos capacités d’accueil bien faible en hiver notamment, nous réfléchissons en conseil municipal à la création de gîtes touristiques communaux qui, nous le constatons à Hoëdic assure une animation et des ressources pour la commune toute l’année. Certes à Houat nous sommes certainement moins festifs que nos voisins qui sont beaucoup plus méridionaux que nous !!!

Pour réaliser nos projets en 2018, toute l’équipe municipale sera au service de la commune et de ses habitants comme en 2017. Nous compterons une Conseillère Municipale en moins puisque Elsa a quitté l’île avec sa famille et a souhaité démissionner sachant qu’il lui serait difficile de remplir ses obligations d’élue en étant loin de Houat, c’est tout à son honneur. Qu’elle soit remerciée pour le travail accompli au sein de l’équipe et sa participation aux projets communaux. L’équipe administrative a été renforcée à titre temporaire d’abord par Amaury puis par David jusqu’à la fin du printemps. Grace à eux, à la suite de Solène les dossiers de régularisation, des routes, chemins, équipements communaux, terrasses du centre bourg sont en bonne voie et nous pouvons désormais avec AQTA envisager l’installation d’une mini déchetterie digne de ce nom.

Isabelle n’a pas la tâche facile, tant dans les dossiers d’urbanisme que dans la gestion du personnel et de nos multiples régies, Michèle est comme toujours présente avec efficacité, diplomatie et bonne humeur. Elle m’a promis de faire équipe avec les élus jusqu’à la fin de ce mandat.

L’équipe technique a été profondément remaniée, Flavien puis Cyrille nous ont rejoint et pour Cyrille l’installation fut familiale et nous avons beaucoup utilisé les compétences d’Agnès depuis son arrivée. Que l’ensemble du personnel communal soit remercié pour leur implication dans l’amélioration de notre cadre de vie. Vivre dans une île suppose que nous y soyons sécurisés et nous le devons à nos pompiers volontaires sous l’impulsion de Anne.
Enfin, que serait notre île sans l’animation organisée par nos associations tout au long de l’année, Stiren er Mor, Les Alizés, le Comité des fêtes, Er Yoc’h, le Club de Pétanque, la Bibliothèque, l’amicale des pompiers.

Sachons apprécier le dévouement des bénévoles souvent peu nombreux, souvent les mêmes qui ne comptent pas leur temps et leurs efforts au bénéfice de notre communauté.
L’ensemble de mon propos démontre s’il en était besoin le dynamisme de notre île porté par un conseil municipal ouvert et participatif. Il est certes facile de se laisser aller au pessimisme ambiant : la pêche c’est fini, le touriste est un gêneur, vivement septembre, le résident secondaire fait monter les prix de l’immobilier d’ailleurs souvent vendu par les houatais au plus offrant.
Notre force réside dans notre capacité à transformer tous ensemble ces constats négatifs en autant d’éléments positifs.

La pêche de qualité a de l’avenir, la criée de Quiberon n’a jamais vendu un tonnage aussi important à des prix élevés. Aidons nos jeunes pêcheurs à s’engager dans une pêche raisonnée, respectueuse de la ressource.
Les touristes permettent à l’économie de l’île de subsister même l’hiver quand le chiffre d’affaire est bas.
Les résidents secondaires achètent les maisons anciennes, les transforment, ce qui donne de l’activité à nos artisans. Certains d’entre eux, la retraite venue, devienne des résidents semi permanents.
Tout réside dans notre manière de considérer les choses.
Certes il peut paraître plus palpitant de monter en épingle les ragots, basés souvent sur des faits plus ou moins fantasmés ou transformés par le bouche à oreille.
Je souhaite qu’en 2018 nous nous attachions à mettre en valeur les bonnes nouvelles, les projets créant la vie sur l’île.

Je nous souhaite donc une année 2018 positive.

 

Le 12 janvier 2018

< Revenir aux actualités